top of page

Mes 3 règles pour un side business qui fonctionne

Dernière mise à jour : 25 avr.

L’année 2024 est là, c’est l’occasion de faire de nouveaux projets et de se fixer de nouveaux buts à atteindre !


Et peut-être que parmi vos projets (et si vous êtes abonné·e à cette newsletter, c’est même plutôt certain), celui de créer un side business vous trotte dans la tête !


Mais comment s’y prendre concrètement ? À quoi faut-il réfléchir ? Et quelles actions mettre en place ?



Voyons tout ça ! 🪄



créer un side business


Tout d’abord, qu’est ce qu’un side business exactement ?


Un side business est une activité, que vous cumulez avec une autre ! Vous pouvez par exemple être salarié(e), et décider de créer votre auto-entreprise ! Mais vous pouvez également être auto-entrepreneur, et décider de créer une nouvelle entreprise !


« Side » signifie « à côté » en français ; ainsi un side business est un business que vous développez « à côté » d’une autre activité principale !



Est-ce que c’est légal ?

Bien sûr ! Être salarié(e) ne signifie pas que votre employeur vous possède : tant que votre nouvelle activité ne fait pas concurrence à celle de votre employeur, ce dernier ne peut en aucun cas vous interdire la création de votre auto-entreprise !


Cependant, et vous devez vous en douter, développer une activité professionnelle en plus d’une activité salariée (ou d’une autre activité d’auto-entreprise) peut se révéler très challengeant.

Il est important de comprendre qu’en créant une auto-entreprise, vous créez avant tout une entreprise, et une entreprise c’est des obligations administratives, légales, des devoirs, des impératifs et des contraintes (pas que, évidement, mais c’est aussi ça !).


Ainsi, gérer tout ça en plus de son activité professionnelle (et de sa vie personnelle), c’est parfois du sport !


Pour vous aider, j’ai repéré (et surtout expérimenté) ces 3 règles indispensables pour un side business qui fonctionne. Et par « qui fonctionne", j’entends un side business rentable, qui croît, qui génère des revenus croissants, sans pour autant que vous y laissiez votre santé physique et/ou mentale !


Voyons donc de quoi il s’agit.



1️⃣ Règle numéro 1 : bien définir son activité


C’est la base ! En fonction du type de business que vous allez décider de créer, vous décidez de vous soumettre à certaines contraintes. Certains business également demanderont plus d’investissement que d’autres (en termes de temps mais également d’argent).


Le e-commerce peut, par exemple, nécessiter de voir transiter et de stocker des marchandises ou des matières premières (et dans le cas où vous ne vendez pas en dropshipping évidement). Cela signifie donc que pour lancer un business en e-commerce , il faut avant tout disposer d’un espace suffisant pour pouvoir stocker ces marchandises ! Si vous vivez déjà à l’étroit dans un 25m2, cela risque d’être difficile de devoir stocker, ranger et organiser des cartons de marchandises chez vous !


La vente de prestation de services nécessite elle d’avoir plusieurs heures à consacrer à son activité chaque semaine, pour la simple et bonne raison que vous devez, à un moment ou à un autre, délivrer vote prestation de services. Plus vous allez avoir de contrats, plus vous allez avoir de clients, et plus vous allez devoir accorder du temps à votre activité, afin de pouvoir réaliser les missions pour lesquelles on vous a sollicité.


La vente de produits artisanaux nécessite quant à elle d’avoir également plusieurs heures à consacrer à son activité. En effet, une telle activité suppose du temps pour créer et fabriquer les produits, du temps pour préparer les emballages et le packaging, du temps pour éditer les factures, pour expédier les produits, etc.



Ainsi, et avant même de vous lancer tête baissée dans telle ou telle activité, demandez vous :

❓ quel temps avez-vous à consacrer à cette nouvelle activité ? Mais surtout, combien de temps souhaitez-vous y consacrer ? Car c’est aussi ça la vrai question !

❓ et ensuite, quelles sont les ressources (en temps, en argent, en place, en matériel, en outils) dont vous disposez actuellement, et que vous pourriez mettre au service de cette nouvelle activité ?


Vous l’aurez compris, la première étape indispensable à la création d’un side business, c’est évidement définition de ce side business !


Quelle entreprise souhaitez-vous créer ? Quelle activité souhaitez-vous exercer ?


Si vous avez du mal dans cette étape de définition de votre activité, n'hésitez pas à télécharger votre ebook offert sur les 11 idées de business à lancer en 2024 !



2️⃣ Règle numéro 2 : définir des plannings clairs


La deuxième règle d’or pour un side business qui fonctionne, c’est évidement des plannings au carré !


Avoir un side business, cela signifies également avoir 3 emplois du temps différents à optimiser :

  • votre emploi salarié (ou votre activité principale) ;

  • votre nouvelle activité ;

  • et votre vie personnelle (car accessoirement, c’est sympa aussi de pouvoir profiter d’un peu de temps libre !).


Si vous décidez de vous lancer dans l’aventure du side business, il sera alors nécessaire de faire preuve de beaucoup d’organisation, de manière à réussir à faire fonctionner ces trois emplois du temps ensemble.


Pour cela, il existe quelques petites techniques d’organisation très simples. Une fois mises en place et une fois établies dans votre routine, ce sont ces habitudes qui font toute la différence.


👉 La première chose sera d’allouer des moments pré-définis pour chacune de vos activités. Il ne faut surtout pas que vous démarriez la journée sans avoir auparavant défini quelles plages horaires seront dédiées à chacune de vos activités ! En fixant des horaires pour chacune de vos activités, vous limitez les débordements, et vous vous assurez ainsi de pouvoir tout faire (ou en tout cas, de pouvoir en faire un maximum) dans le temps qui vous est imparti. Ainsi, vous devez savoir précisément quand vous travaillez sur votre activité salariée, quand vous travaillez au développement de votre activité, et quand vous prenez de temps pour vous.


👉 Et pour réussir à faire cela, la deuxième choses essentielle est de planifier, encore, encore et encore. Planifiez vos journée, vos semaines, vos mois à l’avance ! Chaque soir, planifiez la journée du lendemain, et établissez des priorités parmi toutes les choses que vous avez à faire (car très certainement que vous ne pourrez pas tout faire). Cela vous permettra d’être beaucoup plus efficace et beaucoup plus productif·ve puisque dès le réveil, vous savez parfaitement ce que vous avez à faire dans votre journée, vous connaissez vos priorités du jour, et ne perdrez pas de temps à vous mettre en action ! Chaque soir donc, on planifie la journée du lendemain, et chaque dimanche, on planifie la semaine à venir ! De cette façon, vous êtes certain·e de ne pas vous laissez déborder, mais surtout, vous vous assurez d’accorder suffisamment de temps à chacune de vos activités.


La seconde grande règle donc, pour un side business qui fonctionne (et sans vous faire courir droit vers le burn-out), c’est donc de veiller à équilibrer chacun de vos emplois du temps : votre emploi du temps salarié (ou celui de votre activité principale), votre emploi du temps lié à votre side business, ainsi que votre emploi du temps personnel (très important !).


Gardez à l’esprit qu’un side business, c’est de toute façon beaucoup de travail. Vous ne pourrez pas toujours tout faire rentrer dans une journée, alors surtout veillez à rester organisé·e et priorisez !




3️⃣ Règle numéro 3 : ne pas hésiter à déléguer


Car à un moment aussi, on ne peut pas tout faire ! L’auto-entreprise c’est évidement se lancer dans une activité qu’on aime et travailler dans un domaine qui nous passionne. Mais souvent, ce qu’on n'anticipe pas, c’est que l’auto-entreprise, c’est aussi de la gestion d’entreprise ! C’est de l’administratif, c’est de l’édition de devis et de factures, c'est de la relance client, c’est de la comptabilité, c’est de la communication digitale, c’est de la gestion de relation client, c'est de la gestion de site web, c’est aussi de la prospection client.


Non seulement vous ne serez peut-être pas toujours en mesure de réaliser chacune de ces missions par vous même correctement (c’est mon cas pour la comptabilité par exemple, je ne sais pas faire !), mais peut-être aussi que vous n’en aurez pas envie ! Très certainement que si vous vous êtes lancé·e dans l’entrepreneuriat (ou si vous souhaitez vous lancer), cela n’est pas pour éditer des factures, ou créer des posts insta. Et pourtant, cela fera inévitablement parti du jeu !


Ainsi, pour gagner en efficacité mais également en charge mentale, en énergie et en temps, n’hésitez surtout pas à déléguer certaines de vos activités !


Il faut garder à l’esprit que déléguer n’est pas toujours or de portée. Vous pouvez parfaitement déléguer la rédaction de 3 ou 4 posts instagram par mois, afin de vous soulager de quelques heures de travail ! Les prix seraient alors tout à fait abordables.


Vous pouvez parfaitement décider de déléguer l’édition et l’envoi des devis et factures à une assistance commerciale ! Ce type de profil est généralement accessible dès 40€ de l’heure, une dépense tout à fait à la portée d’un petit entrepreneur !


Il faut aussi garder à l’esprit que toutes ces tâches que vous déléguez, certes, cela vous coûte un petit peu d’argent, mais cela vous permet de gagner du temps de productivité.


Prenons un exemple. Vous décidez d’éditer et d’envoyer vos devis et factures vous-même car vous n’avez pas envie de payer quelqu’un pour réaliser ce travail : c’est simple, « rapide », et 40€ ça reste 40€ ! Cependant, cette activité vous prend tout de même près de 6 heures de travail chaque mois (soit presque une journée entière tous les mois).

Maintenant, imaginez que vous avez délégué cette partie d’édition et d’envoi des devis et factures. Vous avez alors gagné 6 heures de travail par mois, que vous avez mis à profit en travaillant à la création d’une nouvelle offre, qui vous rapporte désormais 5000€ supplémentaires tous les mois !


Je pense que vous avez compris l’idée. Déléguer coûte un petit peu d’argent, c'est vrai, mais cela vous fait gagner du temps, de l’énergie, que vous pouvez alors dédier à produire de la valeur, à créer des choses qui génèrent vraiment de l’argent pour votre activité.


Pour ma part, je délégue la création des mes Réels sur Instagram. Je choisis le sujet du Réels, j'enregistre un audio, j'écris la description du post et j'envoi tout ça à ma CM qui se charge d'en faire un joli contenu pour Instagram ! J'ai en effet estimé que je délivrais vraiment de la valeur sur ces étapes là seulement. Le montage me prend trop de temps, je n'aime pas ça, et tandis que ma CM monte mon Réels, je suis pour ma part passée à une activité vraiment génératrice de valeur pour mon entreprise.


J'ai également décidé de déléguer la gestion de la communication administrative avec les apprenants à mes formations à une assistante virtuelle. J'ai rédigé des templates d'email, je lui ai expliqué mes process en détail et désormais, dès qu'un apprenti fait part de son intérêt pour une de mes formations, c'est elle qui gère l'envoi des documents de contractualisation, la constitution des dossiers apprenants, etc. Car une fois encore, j'ai estimé que je délivre plus de valeur lorsque je travaille à la création de nouvelles formations, à l'optimisation de mes formations existantes ou à l'optimisation du suivi de mes apprenants, que lorsque j'envoi des emails (et bien que cela soit indispensable au bon fonctionnement de mon activité).


Ainsi, si vous sentez que vous êtes débordé·e, que vous manquez de temps, ou si vous avez le sentiment que ces petites tâches annexes et administratives (pourtant indispensables à un business qui roulent) vous prennent plus de temps que votre activité de coeur elle même, alors c’est qu’il est temps de déléguer !


Ne soyez pas fermé·e à cette idée et renseignez-vous sur les profils qui pourraient vous aider. Gardez à l’esprit que des prestataires de services au services des auto-entrepreneurs, il y en a beaucoup !







Ainsi, la création d’un side business, c’est vraiment beaucoup de travail. Afin d’être parfaitement préparé·e, et afin que les choses se déroulent au mieux, le maitre mot c’est finalement l’organisation.


Si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l’aventure du side business, prenez le temps de vous organiser. Organisez et planifiez du temps pour chacune de vos actions,  pour chacune des facettes de votre vie. Organisez vos journées, vos semaines et apprenez à prioriser, ou à déléguer, si vraiment vous n’arrivez plus à tout faire seul·e, ou si vous n’en avez plus envie !


 

Facilitez-vous le marketing !


Abonnez-vous à la newsletter de La Ressource Marketing et recevez, deux fois par mois, l'analyse d'un terme, d'une technique ou d'un outil marketing !



 

Comments


bottom of page