top of page

Les 6 étapes pour créer votre site internet

Dernière mise à jour : 18 mars

On entend souvent dire que lorsqu’on décide à se lancer, l’étape de la création du site web est indispensable. Et effet :

  • On nous explique que c’est absolument incontournable afin d’être trouvé par les clients

  • On nous explique qu’il s’agit d’une vitrine sur notre business, au même titre qu’une devanture de magasin.

  • On nous explique que c’est pile l’endroit pour présenter notre expertise, nos offre et tenter de convaincre nos clients d’acheter chez nous.


Et c’est très vrai !



Cependant, et avant même de me lancer dans la suite de cet article de blog, je tenais tout de même à clarifier un point essentiel : toutes les stratégies de marketing et de communication sont bien différentes, et je le répète, aucune stratégie n’est fondamentalement meilleure qu’une autre. Elle sera simplement plus adaptée à un contexte, à une entreprise, à une offre et à un moment donné !


Ainsi, il est tout à fait possible que vous ne pensiez pas avoir besoin de site web, et je ne vais pas tenter de vous faire changer d’avis !

Si vous trouvez vos clients ailleurs, si vous utilisez d’autres outils, d’autres plateformes pour présenter votre marque et vendre votre offre, et que vous n’avez pas besoin d’un nouvel outil pour cela, alors tout va bien !


Un site web n’est qu’un outil. Et comme tous les outils, s’il est mal choisi, il ne sert à rien du tout !


Cependant, et même si vous n’avez pas du tout le projet de créer un site web aujourd’hui, les quelques conseils qui suivent pourront vous servir le jour où vous changerez d’avis (qui sait ?).




Ainsi, si vous souhaitez vous aussi créer et mettre en ligne votre site web, voici les grandes étapes à suivre.


Créer un site web
Photo par Igor Miske sur Unsplash


Étape 1 : Définir le type de site web et ses objectifs


C’est évidement la première étape ! Alors oui je sais, vous devez vous dire que c’est certainement l’étape la plus nulle dont vous ayez entendu parler, et pourtant elle est indispensable ! Car c’est en fonction des éléments de réponse que vous allez apporter ici que vous allez choisir votre hébergeur, votre template de site web, votre arborescence et ensuite, décider de créer tel ou tel contenu.


Vous avez besoin de connaitre précisément le type de site web dont vous avez besoin (e-commerce, site vitrine, site carte de visite, portfolio en ligne) ainsi que les objectifs que vous poursuivez avec ce site web (toucher de nouveaux clients, transformer les visiteurs en prospects, diffuser vos contenus) afin de pouvoir prendre les bonnes décisions et mettre en place les bonnes actions, tout simplement.


En termes de type de site web, on distingue :

  • Les site e-commerce, évidement, caractérisés par leur côté marchand. Leur principale caractéristique est qu'il est possible de faire ses achats directement en ligne.

  • Les sites vitrines : comme une vitrine de magasin, ils servent à donner un aperçu à votre audience de votre marque, de votre expertise et de vos offres. Aucun achat n’est réalisé en ligne, il s’agit simplement d’une vitrine sur votre activité.

  • Le site carte de visite. C’est un type de site que je n’ai que très peu croisé. Il s’agit finalement d’un site qui n’a que pour seul objectif de partager des informations de contact (téléphone, adresse email, adresse physique). Il n’est pas possible d’acheter en ligne ni même de consulter les offres (produits ou services) en ligne. Le site ne donne ni plus ni moins que les mêmes informations qu’une carte de visite.

  • Et enfin, le site évènementiel. Ce type de site est caractérisé par son profil éphémère : il vise à présenter un évènement, à recueillir des inscriptions, et il est supprimé ensuite. Ce type de site n’est en ligne que pour une durée limitée.



Et enfin, soyez au clair avec les objectifs que vous poursuivez avec votre site web, car en fonction, vous ne mettez pas du tout en place les mêmes actions !

  • Souhaitez-vous être découvert par de nouveaux prospects, par une nouvelle audience ?

  • Souhaitez-vous vendre vos produits en ligne et ainsi augmenter votre CA ?

  • Souhaitez-vous générer des leads, et transformer les visiteurs de votre site web en prospects à solliciter par la suite ?

  • Souhaitez-vous présenter vos offres, votre expertise, ou simplement partager vos contenus ?


Une fois encore, aucun objectif n’est mieux qu’un autre, et ces objectifs de sont pas incompatibles les uns avec les autres. Vous pouvez parfaitement décider de poursuivre plusieurs objectifs avec la création de votre site web, et c’est ok ! Simplement soyez bien au clair là dessus afin d’être en mesure de créer le bon site web par la suite, c’est-à-dire le site web qui vous permettra de répondre à vos objectifs de manière pertinente.




Étape 2 : Choisir une solution d’hébergement et acheter un nom de domaine


L’hébergement c’est un peu comme la place que vous allez acheter en ligne afin d’y stocker vos contenus (textes, photos, articles de blog, etc.). En achetant votre hébergement, vous acheter un petite espace de stockage sur lequel vous allez pouvoir construire votre site web !


Et des solutions d’hébergements, il en existe un tas ! Les plus connues sont par exemple OVH ou I&I IONOS. Retrouvez ici un article afin de vous aider à choisir votre solution d'hébergement.


Une fois ces détails d’hébergement réglés, on va vous demander de choisir (et d’acheter) un nom de domaine. Beaucoup d’hébergeurs proposent des réductions (voir même la gratuité du nom de domaine) la première année suivant l’achat de l’hébergement. Quoi qu’il en soit, et même sans réduction, un nom de domaine coûte quelques dizaines d’euros par an : un prix tout à fait abordable pour la plupart des entrepreneurs.


Votre nom de domaine c’est donc finalement l’URL sur laquelle on pourra retrouver votre site. Il est composé du nom de votre marque (très souvent) suivie d’une extension (.com, .fr).

Mon nom de domaine à moi c’est laressourcemarketing.fr. Personne d’autre ne peut publier un site sur cette même URL, avec ce même nom de domaine.


Cependant, laressourcemarketing.com ne m’appartient pas, car l’extension est différente ! Malgré tout, il est souvent recommandé d’acheter toutes les noms de domaine avec toutes les extensions possibles, lorsqu’on en a la possibilité. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter que quelqu’un de mal intentionné (ou non au courant de l’existence de votre marque) ne l’achète afin de se faire passer pour vous, ou afin de vendre ses propres produits sous un nom très (trop ?) Proche du votre. Cela pourrait prêter à confusion dans l’esprit de vos clients (« est-ce bien lui/elle ? ») et malheureusement, un esprit confus n’achète pas !


N’hésitez pas donc à acheter les diverses extensions qui vous sont proposées (et même parfois, les noms de domaines très proches, comme j’aurais pu par exemple acheter aussi la-ressource-marketing.fr), afin de vous mettre à l’abris de ce type de concurrence déloyale.


Lors du choix de votre nom de domaine, veillez à :

  • Choisir nom de domaine facile à mémoriser, facile à reconnaitre et facile à écrire (tout simplement pour que votre audience retiennent votre nom de domaine, et puisse venir visiter votre site facilement).

  • Choisir un nom de domaine plutôt court, et ne contenant pas de chiffres ou caractères spéciaux (sauf si ces chiffres et caractères spéciaux font parties du nom de votre marque, dans ce cas là c’est un peu différent). Veillez malgré tout à rester le plus simple possible !

  • Et choisissez votre extension intelligemment. L’extension .fr par exemple est très adaptée si votre cible, si votre audience est en France. Si votre audience est plus internationale, l’extension .com sera alors plus adaptée. Cette petite distinction a tout son importance car, si vous avez une cible française, et que votre nom de domaine porte l’extension .com, vous gagneriez en visibilité auprès d’une audience mondiale (absolument non pertinente pour vous) mais perdrez aussi surement des opportunités auprès de votre principale audience, l’audience française (qui se verra proposer en priorité des sites en .fr) ! Inversement, si votre audience est mondiale, et que vous choisissez un nom de domaine avec l’extension en .fr, vous vous restreignez fortement, car Google ne proposera vos contenus qu’à une audience française et en France !


D’où l’intérêt d’être bien au clair sur les objectifs qui sont poursuivis avec votre site web.



Étape 3 : Penser l’arborescence du site


L’arborescence d’un site est une représentation visuelle des pages le composant, et de leur articulation les unes avec les autres.


L’objectif d’une arborescence est de comprendre en un coup d’oeil :

  • Quels sont les contenus du site, quelles pages existent ?

  • Quels liens existent entre toutes ces pages (les liens internes) ?


Il est important de réfléchir à l’arborescence de votre site afin d’être en mesure de proposer une expérience de navigation agréable pour les internautes !


Vous êtes-vous déjà retrouvé(e) sur un site, contentant beaucoup trop de pages, et vous êtes-vous déjà dis « oula, ce site est en bord*el, il y a beaucoup trop de contenus on ne sait pas où donner de la tête ! » ?

Et bien définir une arborescence claire vous permettra d’éviter que vos internautes se fassent la même remarque sur votre site web.


Par la suite, et lors de la publication de chaque nouvelle page, il faudra être très clair sur sa place de ce nouveau contenu dans l’arborescence du site : où a-t-elle le plus de sens ? Où est-elle pertinente ? Quelles autres pages de mon site proposeront un lien vers cette nouvelle page de contenu ? Et vers quelles autres pages de mon site cette nouvelle page de contenu renverra-t-elle ?


Étape 4 : Créer des contenus optimisés pour le SEO


L’étape suivant consiste évidement à rédiger des pages de contenus optimisées pour le SEO, c’est-à-dire :

  • Des pages correctement positionnées sur un mot-clé bien défini ;

  • Des pages utilisant correctement les balises ;

  • Des pages aux contenus utilisant correctement les règles de SEO.


Cependant, et même si le SEO vous parait un peu barbare, prenez le temps de réaliser cette étape correctement.


Non seulement elle est indispensable pour votre SEO (c’est-à-dire que sans ces efforts de création de contenus optimisés, votre site ne sera de toute manière pas bien référencé et donc pas visible, ça fait beaucoup d’efforts pour rien) mais en plus vous gagnerez du temps ! Cela demande beaucoup moins de travail d’optimiser une page correctement avant de la publier, plutôt que de devoir reprendre 15 pages de contenus, parce qu’elles ont été mal optimisées.



Étape 5 : Mettre son site en ligne et déclarer la sitemap à la Google Search Console


Et voilà ! Vous avez un hébergement, vous avez choisi un nom de domaine, vous savez défini une arborescence de site et commencé à créer des pages de contenus optimisées pour le SEO : il est désormais temps de publier votre site et de le déclarer à la Google Search Console, afin qu’il puisse venir l’indexer !


Pour la petite définition, un site est indexé lorsque Google le connait, qu’il est venu le visiter et qu’il est ainsi en mesure de le proposer aux internautes qui effectuent des recherches en ligne.

Une fois indexé, un site est plus ou moins bien référencé, c’est-à-dire qu’il apparaît plus ou moins haut dans la page des résultats de recherche.

En allant déclarer votre sitemap à la Google Search Console, vous lui présentez en fait l’intégralité des URLs de votre site web (soit toutes les pages de contenus que vous avez créé) de manière à ce qu’il viennent y jeter un coup d’oeil, en découvrir le contenu et indexer ces pages !


Soumettre sa sitemap directement est très pertinent puisque cela vous assure un monitoring régulier et exhaustif de vos contenus web : une fois la sitemap soumise, Google viendra l’analyser régulièrement, sans que vous n’ayez à le lui re-demander constamment. Ainsi, il pourra découvrir et indexer vos nouveaux contenus seul par la suite.


Une sitemap, c’est donc une URL. Voici comment trouver la votre :

  • Si vous utilisez Wix, la sitemap de votre site internet c’est simplement l’URL de votre site web suivi de « sitemap.xml ». Par exemple, « https://monsupersite.com/sitemap.xml".

  • Si vous utilisez WordPress, il vous faudra l’extension Yoast SEO (ou une autre extension de générateur de sitemap XML, mais je vais ici vous expliquer comment trouver votre sitemap grâce Yoast SEO). Téléchargez l’extension et accédez aux réglages. Veillez à ce que l’option « plans de site XML » soit activée, et cliquez sur le point d’interrogation juste pour accéder au lien « voir le plan de site », qui vous re-dirigera vers votre l’URL de votre sitemap !


Rendez-vous ensuite dans l’interface de la Google Search Console, dans l’onglet « indexation »

Cliquez sur « sitemap » pour soumettre votre sitemap précédemment trouvée !




Étape 6 : Entretenir son site et le tenir à jour


Et enfin, une fois votre site en ligne et indexé, il s’agira de le tenir à jour, en y ajoutant de nouveaux contenus, mais également en tenant à jour les contenus déjà en ligne !


Google a à coeur de proposer des contenus pertinents et utiles aux internautes. Ainsi, mettez vos contenus à jour et proposez de nouveaux contenus régulièrement (dans un blog par exemple) afin de faire comprendre à Google que votre site est régulièrement entretenu, que les contenus sont mis à jour et qu’il reste pertinent pour les internautes !


Pour conclure

Vous l’aurez sûrement compris, mettre en ligne un site internet demande un petit peu plus de travail que la simple création d’une page à propos.


Un site internet est un outil de marketing très puissant, qui doit s’intégrer de manière pertinente à votre stratégie globale, et afin de vous permettre d’atteindre vos objectifs quels qu’ils soient !

Un site internet ce n’est pas seulement une vitrine, un aperçu ou une brochure : il s’agit d’un outil d’acquisition client à part entière, et qui doit être considéré avec tout le sérieux qu’il mérite !

N’hésitez donc pas à accorder tout le temps et l’effort nécéssaire à sa création de votre site web, et ce afin qu’il soit générateur de réelles opportunités pour votre business.



 

Vous souhaitez être accompagné·e dans la création de votre side business, depuis la définition claire nette et précise de votre idée de business jusqu’à la facturation de vos premiers clients ?


Découvrez la formation Les bases pour créer et développer son activité.

4 modules (et bientôt 6) ainsi que 3 mois d’accompagnement individuel et personnalisé pour vous aider dans la réalisation de votre projet d’auto-entreprise !


Plus de renseignements juste ici 👇



 

Facilitez-vous le marketing !


Abonnez-vous à la newsletter de La Ressource Marketing et recevez, deux fois par mois, l'analyse d'un terme, d'une technique ou d'un outil marketing !



Comments


bottom of page